La boîte à interviews : découverte de Salim Boulaich, fondateur de Pabete.com

En ce mois d’octobre, nous partons à la découverte de l’activité de Salim Boulaich, fondateur de Pabete.com. De la création de la première plateforme solidaire de garde d’animaux entre particuliers à la gestion des Supers Gardiens (adhérents), il nous retrace son projet et ses enjeux du quotidien. Sans plus de transition, je vous propose de découvrir les réponses de Salim à l’interview 85 degrés Ouest. ⬇️

Qui se cache derrière Pabete.com ? 🔎

Un (jeune, enfin…) homme totalement perdu après l’obtention de son bac, il y a une vingtaine d’années maintenant.

J’étais un élève normal (ni bon, ni moins bon) mais au fond de moi je n’étais pas réellement convaincu par le système scolaire. Il fallait réussir pour faire plaisir à mes parents.

Je me posais donc beaucoup de questions sur mon avenir. Et je n’étais, malheureusement, pas bien accompagné pour réussir mon orientation post bac. Ou du moins y voir un peu plus clair. Je me suis orienté tout naturellement vers des études en informatique parce que ça permettait une belle ouverture sur le monde de l’emploi. Et j’aimais bien bidouiller dans mon ordinateur. Un choix de facilité peut-être… Mais qui m’a permis de pénétrer le monde professionnel tout de suite après l’obtention de mon diplôme d’ingénieur.

Plus le temps passait et plus je cherchais à donner du sens à ma vie (professionnellement parlant)… Je voulais que mon travail fasse du bien. Je voulais être utile, tout simplement.

En 2014 (si ma mémoire est bonne), je me suis lancé dans un projet assez fou. Je voulais commercialiser des huiles du monde en faisant travailler des coopératives et des personnes fragiles afin d’améliorer leur condition de vie tout en combattant les grandes firmes industrielles qui créent pas mal de misère (humaine ou écologique). Après quelques mois, et quelques contacts avec des coopératives à travers le monde, le projet s’est tout de suite « cassé la gueule ». Je n’étais pas prêt, et je manquais cruellement d’expérience !

Dommage… Quelques années plus tard et sans forcément le vouloir, j’ai fondé Pabete.com la première plateforme solidaire de garde d’animaux.

Quelle est l’histoire de Pabete.com ?

C’est mon histoire avec ma chienne Naoya.

Avant de l’adopter, et comme la majorité des « propriétaires » d’animaux (je l’espère), je me suis assuré que mes proches étaient prêts à me la garder en cas de besoin. Mais en réalité, je me suis vite aperçu que c’était plus compliqué que ça. Et un jour, j’ai dû passer (à la dernière minute) par une pension pour faire garder Naoya trois semaines. Une première pour moi et ma chienne.

Malheureusement, cette garde s’est mal passée. Quand j’ai récupéré Naoya, j’ai constaté – une fois arrivé chez moi – qu’elle avait des plaies sur sa peau. Je n’ai jamais su ce qui s’était réellement passé. Et inutile de rappeler que j’ai payé une fortune pour cela !

Cette déconvenue était comme un déclencheur de l’aventure Pabete.com. Je me suis clairement posé la question suivante :

Pourquoi ne pas proposer une solution de garde peu onéreuse où on peut solliciter que des personnes de confiance ?

En cherchant sur le net, j’ai constaté que la garde des animaux était (et est) un réel casse-tête pour la majorité de propriétaires d’animaux. Assez souvent pour des raisons financières. Mais aussi par manque de confiance (et je comprends pourquoi).

Pour moi, c’était le point de départ. Je me suis donc lancé dans l’aventure en créant Pabete.com, la plateforme solidaire de garde de tous les animaux de compagnie, qui regroupe que des personnes de confiance et où les gardes sont quasi gratuites.

Quels services proposez-vous ?

Nous proposons les services classiques de garde. C’est-à-dire, soit garder l’animal chez le « Super Gardien » (c’est comme ça qu’on les appelle chez nous), soit visiter l’animal.

La visite des animaux est conseillée pour les animaux qui sont extrêmement sensibles à leur environnement, je pense aux chats par exemple. Mais à mon sens tous les animaux – sans exception – sont sensibles (à des degrés différents) aux changements d’environnement.

Il y a également des balades, principalement pour les chiens même si j’ai vu via la plateforme une personne qui demandait à sortir son chat avec une laisse.

Mais l’originalité dans tout cela est que sur pabete.com, tout se finance avec les bébêtes, une sorte de monnaie interne et éthique.

Une bébête coûte 2€ et permet de financer une journée de garde. Pour l’obtenir, il suffit de l’acheter via la plateforme. Ou de rendre service aux autres adhérents de la plateforme en gardant leurs animaux.

Qu’est-ce qui vous anime le plus dans le métier de fondateur d’une plateforme de garde d’animaux entre particuliers ?

Quand j’ai lancé Pabete.com je pensais principalement rendre service aux personnes qui voulaient partir en vacances et qui ne pouvaient emmener leurs animaux.

Mais la réalité est tout autre !

J’ai constaté que plus 35% de nos adhérents souhaitent faire garder leurs animaux pour d’autres raisons. Notamment pour des soucis de santé ou pour des hospitalisations, à cause d’une perte d’emploi ou de logement, pour des contraintes professionnelles… Et c’est à ce moment-là que j’ai réellement vu et senti la valeur de ce que j’ai mis en place.

Ce qui m’anime vraiment, c’est quand un animal est bien pris en charge par un membre de la communauté Pabete.com. Et que son maître puisse le garder à ses côtés et ne pas l’abandonner.

Cela me rappelle notre plus belle action que nous avons mené au début de cette crise sanitaire. Nous avons rendu la plateforme entièrement gratuite afin de venir en aide aux personnes touchées de près ou de loin par le COVID (je n’aime pas dire LA COVID). Nous avons relancé un incroyable élan de solidarité et avons, grâce à notre communauté, sauvé plus de 600 animaux d’une souffrance certaine.

Tout cela ne peut que me rendre fier de ce que mon tout petit projet est devenu.

🗓 Une journée type chez Pabete.com, cela ressemble à quoi ?

Il n y a pas réellement de journée type.

Toutes les journées sont différentes et riches (humainement parlant). Nous essayons tout de même d’être le plus présents pour nos adhérents afin de les accompagner et de maintenir un certain cadre.

Des gens confient leurs animaux via Pabete.com. Nous devons donc être à la hauteur de cette confiance et garantir un environnement sécurisé et bienveillant aux animaux accueillis.

Comment communiquez-vous sur Pabete.com ?

Notre site web est plus ou moins bien référencé. Nous communiquons pas mal (mais pas assez) sur les réseaux sociaux même si nous sommes assez nuls.

Nous avons eu pas mal de passage dans les médias (TV, Radio ou presse écrite). Mais ce qui marche le plus, c’est le BOUCHE À OREILLE.

Quels sont vos outils favoris pour gagner du temps en matière de communication ? 

C’est marrant parce que nous n’utilisons aucun outil pour le moment (Bizarre pour un ingénieur). Nous sommes un peu old school peut-être !

Mais j’ai l’impression que ça donne une image de nous assez « cool » parce qu’on communique quand on a envie. Et quand on a le temps.

Du coup, on n’a pas le sentiment d’être une entreprise. Mais tout simplement des personnes qui communiquent avec d’autres personnes. Ce qui nous permet d’être très proches de nos adhérents.

📚 Quelles sont les ressources qui vous ont le plus inspiré dans votre vie et dans votre carrière ?

Je lis pas mal et j’écoute plein de podcasts comme beaucoup d’entrepreneurs d’ailleurs. Mais pour moi ça reste des moyens d’apprentissage et non d’inspiration.

Ce qui m’inspire réellement c’est mon entourage.

💡 Des projets présents ou futurs ?

Nous avons plein d’idées. Mais je ne peux rien divulguer vu que nous sommes très surveillés. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.