Rédaction web SEO : les 6 étapes clefs (+1 bonus)

Si vous pensez que la rédaction web SEO revient à enchaîner des mots-clés sur une longueur maximale de 300 mots, alors cet article est fait pour vous.

🔔 Spoiler alert : parce que ce n’est pas le cas.

Une deuxième chose avant de commencer : écrire pour le web ne fait pas de vous un rédacteur web SEO.

J’insiste.

Ce n’est pas parce que vous rédigez sur un blog depuis 10 ans+ (sans actualiser vos connaissances/compétences) que vous êtes un expert.

Maintenant que l’on a laissé les préjugés au porte-manteau, parlons des 7 étapes clefs de la rédaction web SEO :

  1. Recherche et analyse de requêtes / mots clés dans sa thématique
  2. Choix stratégique du thème et du sujet
  3. Recherche documentaire et récolte d’éventuelles sources pertinentes
  4. Réalisation du plan de l’article
  5. Création graphique ou recherche iconographique
  6. Rédaction et mise en forme
  7. [BONUS 🤩] Relectures (oui, oui plusieurs, je vous en parle un peu plus bas)

Prêt à (re)découvrir la rédaction web SEO ?

Comment choisir le bon sujet ?

Commençons par un point important : le choix du sujet.

Écrire sur un sujet qui vous fait envie, c’est cool.

Mais ce qu’il faut comprendre c’est que ce n’est pas forcément la préoccupation majeure de vos cibles.

On en revient toujours au même point de départ : vos cibles.

Parce que c’est avant tout pour elles que vous créez ce contenu.

N’importe quel créateur de contenu rédige sur le web avant tout pour être lu.

Il faut alors trouver un compromis : vous éclater à produire un contenu utile pour vos cibles.

Rédaction web SEO : comment écrire le bon contenu au bon moment ?

Mais comment savoir ce qui les intéresse vraiment ?

Pas besoin de faire appel à une voyante, vous avez bien mieux que cela : la data.

Bon nombre de données sont à votre disposition. Par exemple, qu’est-ce que votre cible recherche en ce moment sur votre thématique ? De quoi a-t-elle besoin ?

Cette étape, c’est l’analyse de requêtes et de mots-clés dans la ou les thématiques de votre marché.

C’est indispensable. Car c’est ce qui doit déterminer vos prochains sujets de rédaction web SEO.

En effet, vous devez utiliser les requêtes les plus recherchées par vos cibles en priorité pour avoir une chance de provoquer une première rencontre sur votre site web.

Pour ce faire, il existe quelques outils gratuits tels que answerthepublic. Et d’autres plus précis mais payants tels que semrush.

Tout dépend de vos objectifs. Quoi qu’il en soit, trouvez un moyen de comprendre les besoins de vos cibles.

Ensuite, vous n’aurez plus qu’à sélectionner un sujet.

Faut-il écrire tous ses contenus en fonction du SEO ?

J’entends souvent râler à ce propos. Pour beaucoup, rédiger des contenus pensés pour le SEO c’est sacrifier la qualité littéraire au profit d’un nombre de mots clefs important.

Ou d’une longueur maximale de contenu faible « parce que les gens ne lisent plus quand c’est trop long ».

En réalité, il n’en est rien. La rédaction web SEO doit former un équilibre.

Pas question d’enchaîner des phrases sans lien entre elles.

Ni d’écrire un contenu infantilisant.

Les robots sont de plus en plus intelligents. Ils sanctionnent la sur-optimisation.

Et privilégient les contenus qui allient qualité de rédaction et bon usage des pratiques d’optimisation pour les moteurs de recherche.

C’est pourquoi la rédaction web n’est autre qu’une adaptation littéraire. Elle dispose de ses propres codes.

Vous n’écririez pas une lettre à une institution de la même manière qu’un texto destiné à votre meilleur(e) ami(e).

Alors inutile de rédiger un article de blog comme une dissertation de philosophie.

Optimiser son contenu pour le SEO c’est comme optimiser la couverture du livre d’un auteur.

Cela maximise les chances que son écrit soit lu et surtout, ses ventes.

La stratégie SEO au coeur de vos contenus

Une fois que vous avez votre sujet, vos recherches documentaires commencent.

Même si le thème ou le sujet fait partie de nos connaissances, c’est l’occasion de faire de la veille.

Il n’y a jamais assez d’occasions pour le faire, alors profitez-en.

De plus, cela vous permet d’élaborer ou ajuster le plan de votre article.

Puis, vous pouvez réaliser vos créations graphiques ou entamer une recherche iconographique.

Veillez à citer vos sources lorsque vous utilisez des images libres de droit.

À ce moment-là, vous détenez les fondations de votre article.

lettres alphabet graphique

Écrire avec la méthode Win-Win-Win

Les bases sont posées.

Voici enfin l’étape de la rédaction web SEO. Oubliez les phrases longues et alambiquées.

Oubliez aussi le jargon.

À moins que votre contenu soit destiné au top 10% des experts de votre thématique. Et encore.

Le mot d’ordre reste la simplicité.

Allez droit au but. Inutile de broder, vous n’êtes plus en train de rédiger des dissertations à l’école.

Ce qui ne signifie pas pour autant que vous devez sacrifier votre style rédactionnel. Au contraire.

Comme je le disais un peu plus tôt, il est essentiel de penser ses contenus pour le SEO.

Sans laisser la qualité rédactionnelle et son propre style dans un coin.

Vous devez créer votre propre style d’écriture web.

En effet, la plume est un facteur différenciant. Elle vous permet d’attirer, de convertir et même de fidéliser. Ne la sous-estimez pas.

Alors, à votre plume ! 🖋

Rédaction web SEO : n’oubliez pas la relecture

Pourtant, la rédaction web SEO ne s’arrête pas là.

Il reste une étape fondamentale : celle de la relecture.

Rien de pire que de lire un contenu truffé de fautes de frappe ou d’orthographe.

C’est simple, cela ne donne pas envie de continuer.

La relecture c’est donc mettre une chance supplémentaire de son côté pour que son contenu soit lu jusqu’au bout.

Dès lors, voici quelques conseils pour effectuer une relecture efficace :

👀 une première relecture à chaud

👀 puis une seconde à distance [le lendemain par exemple].

Ces deux relectures me permettent entre autres d’éviter les oublis de mots.

Mais libre à chacun d’en faire ou non.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.